Les ménages économiquement défavorisés sont particulièrement touchés par l’inflation. Ainsi, le gouvernement a adopté la loi sur le pouvoir d’achat pour aider les ménages à faible revenu. Les retraités ont reçu diverses subventions depuis le début de l’année. Cependant, les décrets sur les pensions changent avec le temps et s’adaptent à la situation du moment. 

Amélioration de la pension de retraite pour 2023

La loi de financement de la sécurité sociale ou PLFSS 2023 prévoit d’améliorer à nouveau la retraite de base. Cela concerne plus de 14 millions de retraités. Pour plus de détails, cliquez ici. Il s’agit des personnes qui ont adhéré à la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) et à la Caisse Nationale des Employés des collectivités territoriales (CNRACL). 

Avez-vous vu cela : Quelles sont les astuces permettant de bien nettoyer une piscine sale ?

Sans oublier le Service National des Retraites (SRE) et la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse Professionnelle Parti Libéral (CNAVPL). La majoration peut atteindre 0,8 % par an. Néanmoins, cela reste une estimation pour le moment.

Réforme pour les retraites

L’an prochain, il y aura une déclaration progressive des droits à la retraite dès que l’âge légal sera atteint. Il serait donc possible pour un employé de 62 ans et 4 mois de prendre définitivement sa retraite en 2023. Quiconque souhaite prendre sa retraite en 2024 doit être âgé d’au moins 62 ans et 8 mois. L’âge de retraite qui est de 65 ans sera mis en vigueur à partir de 2031.

Lire également : Les cliniques dentaires et la prévention du cancer de la bouche ?

D’après la décision du Premier ministre, le projet de loi concernant la réforme des retraites sera adopté en janvier 2023. La mise en œuvre est prévue pour l’été 2023. Toutefois, il faut noter que les syndicats n’adhèrent pas à cette réforme. En se basant sur la version de Michel Beaugas de Force ouvrière, cette résolution est injuste et moins bénéfique que l’augmentation du taux d’emploi des seniors.

Augmentation de la pension minimale

Une pension minimale, également appelée cotisation minimale, complète la pension de base. Mais ce sont seulement les affiliés aux pensions qui peuvent en bénéficier tout en percevant une pension à taux plein. Peut-être que la réforme des retraites de 2023 pourrait aussi relever le taux minimum de retraite. Sans compter le fait que le président a introduit une retraite minimale dans le programme qui était prévu pour sa campagne électorale. 

Les retraités peuvent s’attendre à une pension de 1100 euros après l’entrée en vigueur de la réforme. Néanmoins, selon Olivier Dussopt, le ministre du Travail, le montant pourrait être légèrement supérieur. En règle générale, le montant minimum de cotisation est de 1130 euros. Cela s’harmonise bien avec 85 % du salaire minimum net.